Pronatura-France - Le peuple de Camargue manifeste pour affirmer ses valeurs, contre les déclarations d’élus animalistes antispécistes qui menacent plus de deux cents ans de traditions


Pronatura-France - Le peuple de Camargue manifeste pour affirmer ses valeurs, contre les déclarations d’élus animalistes antispécistes qui menacent plus de deux cents ans de traditions

Article
Accueil ProNaturA blog
 
| ProNaturA blog | Lien homme animal | Temoignages  Vu 55246 fois
Article N°27374

Pronatura-France - Le peuple de Camargue manifeste pour affirmer ses valeurs, contre les déclarations d’élus animalistes antispécistes qui menacent plus de deux cents ans de traditions

Ce samedi 11 février, la "Nacioun gardiano", soutenue par plus de 10 000 manifestants,  est venue sur les marches du Corum de Montpellier affirmer ses  valeurs biséculaires. 
 


Il faisait un temps magnifique à Montpellier : plus de mistral, grand bleu au bas du Corum. 

Corum dont les marches roses n' étaient plus visibles, couvertes qu'elle étaient de manifestants. 


Crédit photo : Benjamin CUILLE

Devant ces plus de 10 000 manifestants, un cercle de plus de 400 cavaliers sur leurs chevaux Camargue. 
 
Calme bon enfant : des orateurs très bien choisis et minutés ont rappelé avec passion la culture du delta du Rhône : les liens entre hommes et bêtes, même si cela doit parfois se terminer par une côte de boeuf ou une gardianne de taureau....le besoin des traditions et de la souveraineté alimentaire, contre les aberrations de certains élus, hués par la foule pour leur parti pris vegan.


Mention spéciale pour tous ces chevaux de race Camargue à l'honneur : on dit souvent que « le cheval camarguais est à l équitation ce que le vélo est à la locomotion… »

Ce qui paraît très injuste et réducteur envers ce valeureux petit cheval.

Et pourtant ...

Quelle  résilience têtue chez ce quasi poney ( 1M 42 au départ, 1M 48 maintenant ) qui sait tout faire, qu'on peut, entier et dans ses juments, seller en plein champ, qu'on attache en pleine rue à un poteau de sens interdit pour aller boire un canon, qui ne bronche pas avec deux pétards ou une fanfare ou un gosse au ras de ses fesses.
Honneur à notre petit vélo !!!!


Crédit photo : merci à Benjamin CUILLE. 
 
En caressant les fesses de ces grosses peluches pour passer derrière, je m' émerveille toujours de ce que presqu'aucun ne botte, avec tout ce monde de partout. Vraiment belle preuve du dressage endurant qui est la marque de cette race, si habituée d' être de toutes nos fêtes de village, attachée au van, ou à la barrière du bistrot du coin, qu' elle en a assimilé le sens, et la patience qui va avec. Ils regardent, leurs courtes oreilles velues de nounours bien en avant. Il s'agitent parfois. Ne paniquent jamais. Des fois, d'une velouté museau avide, ils essayent de faire les poches de la personne la plus proche. Même sous les enceintes avec des décibels qui hurlent. Et aucun accident avec toute cette foule.

Pas un black block non plus.

La Nation Gardianne qui se lève, c 'est ça.

Credit Photo : Renaud VINUESA
 
Une symbiose homme/ animaux/style de vie. Propre au Delta du Rhône, depuis le temps que les Romains y ont lâché leur bétail avant de rentrer chez eux, et que les hommes ont construit un partenariat avec les autres résidents de cet espace interfluvial unique en Europe.
Les animalistes devraient y réfléchir, au lieu d 'essayer de tout briser au nom d 'un " bien être animal" que nul, même pas l'Académie véterinaire, ne saurait définir. Et que chacun de ces femmes et hommes, qui dépend de son animal pour le travail, a à coeur d'assurer à son compagnon de vie.


sarah AUSSEIL

Lien :?

  • 1
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...