Salon Animaux et Nature à Andrezieux Bouthezon : partage autour de l'activité d'élevage.


Salon Animaux et Nature à Andrezieux Bouthezon : partage autour de l'activité d'élevage.

Article
Accueil ProNaturA
 
| ProNaturA | Protéger nos eleveurs | Proposition de loi  Vu 3901 fois
Article N°27153

Salon Animaux et Nature à Andrezieux Bouthezon : partage autour de l'activité d'élevage.

Ce week-end du 22-23 octobre, ProNaturA-France, représentée par sa Présidente et la Responsable du Pôle scientifique, était invitée par l ‘ASOR à Andrezieux Bouthéon au "Salon Animaux et Nature" avec Bourse aux oiseaux. 

Merci à Gérard Sallien et son équipe de l 'ASOR pour leur accueil, par une très belle journée sur les bords de Loire.

Le "Salon Animaux et Nature" d'Andrézieux Bouthéon réunissait dans plus de 2 000 m2 animaux et matériels.
Chiens, chats, cobayes, oiseaux ... le cercle aquariophile de Saint-Etienne était aussi présent. Le public est venu nombreux. 

 
 
ProNaturA-France y était représentée à l'invitation du dynamique ASOR qui avait réalisé une belle présentation avec de nombreux stands. 


Danielle Marien, docteur Vétérinaire et en charge de notre pôle scientifique est venue expliquer le travail du Comité Scientifique sur la grippe aviaire et autres actions de ProNaturA-France.

Occasion de faire le point sur l'impact exact des nouvelles mesures prises en application des décrets d'application de la Loi contre la maltraitance animale du 30 novembre 2021. 
 
Rappelons qu'il faut désormais à l 'acquisition d'un  animal de compagnie - chien, chat, lapin ou équidé - que l'éleveur et l'acquéreur produisent un document attestant qu'il s'est écoulé sept jours de réflexion entre la promesse d'achat et l'achat de l'animal du type précité.
Les éleveurs ont dans l'ensemble marqué leur perplexité : la loi ne changeait pas grand chose à part compliquer encore une fois de plus leur activité : quand des familles ont fait quatre heures de route pour venir voir des animaux et se choisir un compagnon, difficile de dire " revenez dans une semaine".
 
Précisons que tous les animaux présentés étaient de pure race et qu'en général ce ne sont pas ces animaux qui sont abandonnés dans les refuges. La loi complique la vie de la majorité des 33 millions de détenteurs d'animaux au lieu de contrôler et punir les 100 000 à 300 000 - chiffres exacts jamais produits qui les abandonnent ou les maltraitent. 
 
A l 'unanimité, les éleveurs aussi bien professionnels qu' amateurs  aimeraient qu' on rappelle au gouvernement, et notamment à nos députés :  
- que leur activité rapporte plus à l'Etat qu'elle ne leur rapporte à eux : Hotels, transports, restaurants et autres acteurs locaux bénéficients de toutes les manifestations sur l'élevage qui ont lieu en France. L'éleveur, lui, entre grain en hausse ou croquettes très chères,  est pratiquement toujours déficitaire et pour une activité 24 h sur 24 
- qu'ils sauvegardent chacun un morceau de biodiversité, en élevant telle variété de canari ou de perroquet, dont il reste de moins en moins de spécimens en France. 
 
Bon moment d'échange et de partage avec les éleveurs de tous poils et plumes sur nos difficultés actuelles. Nous avons rappelé aux éleveurs que ProNaturA-France était leur organe et restait à leur écoute. N'hésitez pas à nous inviter à vos manifestations pour échanger avec notre équipe, ou à rejoindre notre réseau de responsables régionaux afin de défendre notre passion. 

Merci à Gérard Sallien et son équipe de l'ASOR pour leur accueil.

sarah AUSSEIL

Lien :https://pronatura.smartrezo.com/admcorr/index.php?l=89520#

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...