ProNaturA - France à la 41 ème édition de la Foire aux Oiseaux de Pontivy. Le pays de Cocagne pour les amoureux des oiseaux  !


ProNaturA - France à la 41 ème édition de la Foire aux Oiseaux de Pontivy. Le pays de Cocagne pour les amoureux des oiseaux !

Article
Accueil ProNaturA blog
 
| ProNaturA blog | Elevage conservatoire | Protection de la biodiversité  Vu 22535 fois
Article N°27877

ProNaturA - France à la 41 ème édition de la Foire aux Oiseaux de Pontivy. Le pays de Cocagne pour les amoureux des oiseaux !

17 septembre 2023 : Pontivy, «  ze place to be » ! 
Le Morbihan accueillait, dimanche 17 septembre 2023 à la Halle Safire de Pontivy, pour sa 41 ème année, la plus grande foire de France.
Un travail de Romain (de Pontivyen ?) pour l’Oiseau Club de Pontivy, et ses bénévoles. 
 



Une très belle organisation très rodée
Plus de 14 000 oiseaux étaient présents dans la plus grande foire de France, 9 000  visiteurs, passionnés d'oiseaux. Et plus de 600 éleveurs venus de près, ou de très loin. Du Nord, du Midi, de Séville, même, en Espagne, avec tout un fourgon de canaris ! de Belgique, d’Allemagne etc ...


C’est un lieu pour le plaisir des yeux. Dès le magnifique hall décoré d’oiseaux suspendus, brillants comme des étoiles, on est dans l’ambiance …

L’espace est particulièrement approprié à une telle manifestation. Il y a deux halls immenses reliés par un couloir qui permet la séparation entre la salle des oiseaux et celles des volailles et animaux de ferme. 

Harmonieusement aménagé, avec les exposants oiseliers ou volaillers au centre du dispositif suivant des allées bien définies qui permettaient au chaland de déambuler sans souci Sur les côtés se tenaient les fédérations d’éleveurs, ainsi que les exposants non animaliers, et dans chaque halle, on avait veillé à installer une buvette...Vive la Bretagne, qui ne perd pas de vue l’essentiel. 
Le Hall 1 était occupé par les oiseaux dits «  de cage ou de volière « :  Becs droits, bec crochus ..oiseaux connus, oiseaux moins connus, présentés en petites cages ou en grandes volières. Toutes les tailles, formes, couleurs. 




Le Hall 2 par les animaux dits « de ferme «  : volailles bien sûr, de retour depuis 2019 ( poules padoues, hollandaises huppées, canards, oies ) mais aussi oiseaux de parc :


Et, plus surprenants, des poils au milieu des plumes : lapins, cobayes, et chèvres étaient aussi présents! 



Comme, dehors, des moutons, des vaches bretonnes (race Pie noire), des chevaux de trait bretons. Il a même été possible de se promener avec des ânes de Belle-Île-en-Mer.

Sans oublier de nombreux stands de matériel pour l’élevage d’oiseaux : cages, grillages, nids, volières, etc. 



Habituellement organisé en hiver, l’événement a été déplacé sagement, pour « d’éviter au mieux les risques liés à la grippe aviaire » indique Thierry BERNARD, coprésident de l’Oiseau club pontivyen et organisateur avisé.


Dimanche matin, dès 7 h, il y avait la queue dehors. Les ventes commençaient à 8 h et parfois, au bout d’une heure et demie, deux heures. Certains stands étaient vides. Pontivy est si réputée que beaucoup d’acheteurs ont pris contact en amont pour être sûrs de trouver le mâle ou la femelle pour son Ecletus, son Ara ou simplement sa perruche ondulée bleue pour laquelle il faut un mâle vert ..



Au Hall 2, les grandes volières de faisans, poules et canards ont aussi été vidées. 


Première fois pour certains, rendez-vous annuel pour d’autres. On y vient seul, en couple, en famille, avec son Club ...Les uns, en famille, achètent quelques oiseaux et repartent. D’autres, curieux, en profitent pour passer tout le week-end et visiter avant ou après la région. D’autres, les chevronnés, les « mordus » ont réservé depuis un an leurs congés, garé leur caravane sur le parking, acheté leurs sujets à 8 h 01 à l’ouverture des ventes, en parlent au lever, au déjeuner et au coucher et en dormant….


Ce magnifique jeune homme avait décidé de faire le show!


Bref, un pays de Cocagne…pour échanger entre passionnés, des sujets pour garantir un brassage génétique indispensable à la bonne santé des animaux. 

 

Première participation pour l'équipe du CA de ProNaturA-France 


ProNaturA avait été représentée en 2022 par Bénédicte – Merci à elle. 
Cette année, le CA était représenté par la Présidente Sarah AUSSEIL et le chargé de la veille juridique Pierre Alexandre JOUHAUD. 


Tenir le stand était extrêmement difficile : nous devions informer les éleveurs de nombreux aspects de la législation et de la situation sanitaire. MAIS ..

Quel bonheur de voir les regards des petits et des grands devant ce spectacle multicolore : canari, ara, personatus. Specimen superbe d’Eclectus au coin d’une allée, occupé à faire le clown, canari très jaune et très décoiffé,




Sourire d’un Caique farceur,


merveilleuses omnicolores, étranges colombes diamant...


Mais aussi au hall 2, les lapins, les poules naines, les faisans multicolores, les dindes. 





Difficile de ne pas céder à la tentation d’aller dans les allées. De chercher aussi un mâle pour cette petite femelle. Tiens, et cette mutation avec mon albinos, ça donnerait quoi ??? Hum mais j’ ai déjà un mâle .... Le démon de l’élevage est aussi puissant que sournois. Merci à tous les éleveurs qui avaient fait le déplacement pour montrer leur travail. 


Bref, ce fut un grand moment de partage d’une passion commune, et d’échanges d’informations sur les risques que font peser sur les éleveurs et les passionnés l’évolution des textes.
Des questions légitimes furent posées, en particulier sur la grippe aviaire et son vaccin. Est-ce la même dose, pour un Tarin du Venezuela ou pour un faisan ? Les conditionnements pourront-ils être adaptés au poids du sujet ? Pourrons nous toujours vendre nos œufs ou nos poussins ?
Voila quelques-unes des questions qui nous ont été soumises dans des dialogues à bâtons rompus au milieu des chants et des cris. 
Les miennes, en tant qu’éleveuse étaient en fin de compte et en fin d’expo : Pourquoi diable n’ai- je pas loué un semi remorque pour ramener mes trésors ? 
En tous cas, la réputation de ce salon n’est pas surfaite ; nous avons apprécié la gentillesse de l‘accueil le vendredi soir malgré l’heure tardive. L’aide aussi pour le montage du stand et la somptueuse résidence impériale montée pour nos minuscules Touis qui, après un long voyage, ont bien apprécié de se dégourdir les ailes et de commenter la chose. 
Merci à tous les membres de l’Oiseau Club, non seulement pour la mise à disposition de cette spacieuse volière. Mais pour tous les conseils aviaires ou non : Sébastien et ses connaissances encyclopédiques fut précieux pour bien choisir des oiseaux.



Mais la convivialité de tous les membres, qui nous ont orientés tout au long, ou simplement donné des adresses de crêperies (par exemple ! ) fait honneur à ce Club.
Bravo à tous et à l’année prochaine ! 

Sarah AUSSEIL/Pierre Alexandre JOUHAUD

Vignette : Perruches de Derby.




 

sarah AUSSEIL

Lien :https://pronatura.acteurs-locaux.fr

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...